Comment se passe le rachat de crédit pour professionnel ?

Dans le même cas qu’une personne, il y a aussi une possibilité pour une entreprise de demander un rachat de crédit auprès d’un agent ou d’un établissement financier. Mais il ne faut pas oublier que des règles sont mises en vigueur mais aussi des solutions valables uniquement que pour les professionnels dans ce genre. Pour mieux vous faire comprendre, nous allons nous baser sur le fonctionnement d’un rachat de crédit pour un agriculteur.

Les prêts professionnels et personnels, deux choses différentes

Source image : Pixabay

Dans le cas d’un agriculteur, un rachat de crédit marche de façon assez classique. En effet pour les crédits personnels, dans le même cas qu’un particulier, les 3 fiches de paies les plus récentes seront nécessaires pour l’établissement financier, qui dans notre cas correspondent aux déclarations de bénéfice. Mais, les revenus récoltés durant l’exploitation ne seront pas considérés.

Dans le meme genre : Comment sortir de l’endettement en 5 étapes simples

Alors, il faut différencier les crédits pour les prêts professionnels et personnels. Les établissements financiers comme les banques ont déjà mis à disposition des agriculteurs des solutions particulières.

A cause de leurs activités, les agriculteurs sont soumis à la règle de cumuler plusieurs crédits à la fois :

En parallèle : Comment sortir de l’endettement en 5 étapes simples

  • Le crédit-bail : qui sert généralement au financement des matériels agricoles, comme une location avec une durée déterminée suivie d’une option d’achat.
  • Les crédits qui sont à court terme : pour assurer les besoins de trésorerie.
  • Les prêts spécifiques : liés à la profession, comme un prêt à moyen terme pour un jeune agriculteur.

Ces crédits seront vus comme des rachats spécifiques qui ne pourront pas être mélangés avec les autres prêts contractés pour des besoins personnels, comme : 

  • les prêts immobiliers,
  • les prêts pour la consommation
  • ou encore les prêts pour divers travaux.

Les étapes à suivre pour un rachat de crédit professionnel

Un rachat de crédit à des fins professionnelles demande une étude très approfondie par rapport au rachat de crédit classique. Puisqu’en effet, ce genre de rachat nécessite un nombre de prêts plus conséquent qu’un rachat classique. Il faut savoir que la possibilité d’ajout de dettes professionnelles auprès des fournisseurs est tout à fait envisageable.

De ce fait, les établissements financiers ou bancaires feront une demande de la déclaration 2035 ou de la déclaration RSI en plus des 3 comptes de résultats, bilans ou encore annexes comptables les plus récentes. Mais il faut savoir que des demandes de pièces justificatives pourront s’ajouter en fonction de l’activité, de la structure ou du type de société.

Il est important de savoir qu’un rachat de crédit par un professionnel équivaut à un rachat de crédit conso. De ce fait, le taux pour un emprunt sera plus onéreux par rapport à un rachat de crédit dans l’immobilier. Pour plus d’informations à ce sujet, passez directement sur https://magazine-economie.fr/ qui vous apporte des explications détaillées.

Notez que dans le cas où les prêts liés à l’immobilier professionnel ou l’immobilier de l’entreprise représentent plus de 60% du montant total des crédits à fusionner, on traitera le rachat comme un crédit immobilier. Mais pour tous les deux cas, le taux d’endettement diminué ouvre une voie vers d’autres horizons comme de nouveaux projets. 

Bref, le rachat de crédit pour un professionnel peut s’avérer être plus complexe et plus onéreux, mais les avantages ne sont pas des moindres. Il faut savoir tirer profit de la fonctionnalité du rachat.

 

Source image à la une : Pixabay