Comment repérer une caméra de surveillance dans votre location de vacances ?

Il est de plus en plus fréquent que les propriétaires de résidences secondaires mises en location décident de surveiller le comportement de leurs locataires en installant des caméras de vidéosurveillance dans le logement. Une situation qui peut être pesante pour le locataire, surtout s’il craint que certaines caméras soient cachées. Alors, comment les repérer ?

Quelques techniques pour repérer une caméra de surveillance

La première chose à faire pour repérer une caméra cachée, c’est de se pencher sur les connexions WiFi disponibles dans le logement. Effectivement, une caméra, même cachée, sera probablement connectée en WiFi pour pouvoir transmettre en direct ses images au propriétaire du logement. Dans ce cas-là, elle apparaîtra dans les objets disponibles en connexion WiFi.

 

Malheureusement, si le nom de la caméra a été correctement modifié, elle ne sera pas repérable puisqu’elle ressemblera à une box Internet. Une bonne technique consiste alors à éteindre les lumières et à balayer les objets du logement avec une lampe torche. Si un objet cache une caméra, le reflet de la lumière devrait être différent.

Un propriétaire a-t-il le droit de placer des caméras de surveillance ?

Bien sûr, il est autorisé de place une caméra surveillance maison dans son logement, même si on le loue. Il n’y a pas besoin de démonter son système de sécurité à chaque fois. Il est tout à fait naturel de vouloir protéger son logement, et même de surveiller un peu ce qui s’y passe quand on le loue, histoire de se couvrir en cas de problème.

 

Néanmoins, il est obligatoire de prévenir les locataires et de placer les caméras de telle sorte qu’il soit facile de les repérer. En revanche, il est totalement interdit de placer une caméra cachée sans prévenir le locataire. De même, il est interdit de placer des caméras de surveillance dans les sanitaires, la salle de bain et les chambres à coucher.

Que faire en cas de doute ?

Il est légitime de s’inquiéter que son intimité soit épiée par le propriétaire d’un logement que l’on loue. En cas de doute, il faut utiliser les techniques précédemment citées pour se rassurer. S’il s’avère qu’il y a une caméra cachée, il faut la désactiver et contacter immédiatement le propriétaire. À vous ensuite de voir si vous souhaitez un arrangement à l’amiable ou si vous voulez déposer plainte.

 

En revanche, il ne faut pas non plus céder à la paranoïa. Les cas de propriétaires peu scrupuleux qui placent leurs logements sous surveillance sans prévenir sont extrêmement rares. Si vous ne trouvez rien, c’est donc qu’il n’y a rien et vous n’avez aucune raison de vous inquiéter outre mesure. Prenez plutôt le temps de profiter de votre voyage !